Prendre rendez-vous en ligneDoctolib
photo mag

Mon souhait ici est de présenter la professionnelle que je suis. Je présente la manière dont je conçois mon métier, mon parcours et mes formations. Par ailleurs, vous trouverez une présentation de mes outils un peu plus loin dans ce site.

Nous sommes tous différents et particuliers! Pour me présenter, j’ai ainsi réfléchi à ce qui me caractérise le plus dans ma profession. L’idée est aussi de vous éclairer sur ce que je fais et sur ce que je ne fais pas.

Je crois au potentiel de chaque individu! Tout le monde évolue et peut s’améliorer. Il n’y a pas d’âge pour cela.

Je suis convaincue qu’accompagner quelqu’un en thérapie ou en coaching ce n’est pas « faire à sa place » mais c’est l’aider à trouver ses propres solutions pour vivre pleinement. Certes, parfois nous avons besoin d’un coup de pouce pour rebondir ou sortir de ce qui nous semble être une impasse. Mais in fine nous apprenons à déployer nos ailes pour voler par nous même!


La « zen attitude »? Oui, mais pas uniquement! Je suis d’une nature plutôt  « énergique ». J’ai découvert les bienfaits de la relaxation et de la méditation, cela m’aide dans mon quotidien et j’adore ça! Mais j’aime aussi mon côté vif un tantinet « speed » ;=). Les accompagnements que je propose sont aussi à mon image.


Selon moi, chaque accompagnement, chaque séance est unique. Pas de protocole préconçu! En fonction de chaque situation, je puise dans ma palette les outils (sophrologie, hypnose, coaching, RITMO®, psychanalytique, thérapie par la parole, psychocorporel, etc.) qui semblent les plus adaptés, quitte à les remanier si besoin. Créons, imaginons ensemble!


Je n’aime pas enfermer les gens, ni mes actions dans des catégories!

    • Il n’existe pas de catégories « normal » et « anormal ». Ce qui peut sembler « anormal » dans une culture peut être tout à fait « normal » dans une autre. Tout au plus pouvons-nous alors parler de norme dans un environnement donné. De même, il n’existe pas de frontière précise entre ce qui est « le sain » et « le malade ». Bien évidemment, connaitre les différents troubles est utile pour aider au mieux les personnes. Mais les personnes ne sont pas leurs troubles. Et un trouble est toujours relatif. Là encore, ce qui importe c’est la personne et son environnement. Y-a-t-il une souffrance, une gêne, un danger, un besoin pour consulter un psychothérapeute ?
    • Je ne vois pas de séparation définitivement franche entre un accompagnement psychothérapeutique ou de soutien ou de développement personnel ou par le coaching. De part mes formations diversifiées, je n’enferme pas mes accompagnements dans une catégorie unique. Oui, ces approches sont différentes et la personne qui les propose doit être formée et compétente dans son domaine d’intervention. En même temps, certains arguments pour les différencier me semblent trop limitants.  « Le coaching pour le professionnel et la thérapie pour le personnel? » Que dire alors d’un manager qui angoisse à l’idée de prendre la parole en public parce qu’il a vécu une expérience humiliante en famille…. « Le coaching pour modifier les comportements actuels et la psychothérapie pour se focaliser sur les événements passés? » Que dire alors des nombreuses psychothérapies axées sur la modifications des croyances et des comportements actuels comme les TCC (Thérapies Cognitives et Comportementales) …

Mon domaine d’intervention est précisé dans Pourquoi consulter?


Dans mes limites d’intervention, je précise que je ne réalise pas de bilans psychologiques (bilans « TDAH », « DYS », « Hauts potentiels » ou « Troubles du spectre autistique » par exemple). 

Cependant, j’accompagne tous les enfants (à partir de 6 ans) dans leurs difficultés spécifiques (gestion des émotions, modification de comportements, peurs invalidantes, relationnel…). Dans les situations complexes, je travaille en lien avec les autres professionnels (médecins notamment) dans l’intérêt des personnes accompagnées, avec leur accord et dans le respect du secret professionnel. 

J’ai commencé mon histoire professionnelle en tant qu’ingénieure. Je me voyais d’un esprit cartésien, j’aimais beaucoup les sciences et j’adorais trouver des solutions aux problèmes de logique. Dès le début de mon activité professionnelle, j’ai senti que « l’humain » me fascinait encore plus que la technique. J’ai ainsi exercé essentiellement dans des postes de manager de terrain. Je me sentais heureuse quand je contribuais à un meilleur fonctionnement des équipes, à une plus forte cohésion, à la résolution de conflits, à l’accompagnement de cap difficile. La communication interpersonnelle a toujours été essentielle pour moi. Je suis convaincue que l’on peut être franc et exigeant tout en étant bienveillant. Afin de me centrer davantage sur l’accompagnement des personnes, j’ai poursuivi ma carrière dans les ressources humaines, en me spécialisant dans le coaching et l’accompagnement des parcours professionnels. Cet approfondissement m’a plu et très vite j’ai souhaité aller encore plus loin dans l’accompagnement des personnes. Ainsi, après 18 années passées au sein d’une grande entreprise, j’ai choisi une reconversion professionnelle en reprenant des études universitaires de psychologie.

En effet, il me semblait essentiel d’acquérir de bonnes connaissances du fonctionnement psychique et cognitif et des pathologies associées. Par ailleurs, l’enseignement ouvert et diversifié de l’université Paris 8 me convenait particulièrement. J’y ai découvert les approches psychanalytiques, les TCC (thérapies cognitivo-comportementales), les méthodes innovantes de soin, la psychologie des enfants, adolescents, adultes et personnes âgées … Mes premières expériences professionnelles ont été auprès de personnes âgées dépendantes (en EHPAD) et auprès d’enfants et d’adolescents ayant des troubles du comportement et des conduites (en ITEP).

Chaque psychologue clinicien étant libre de ses méthodes, je me suis orientée vers les thérapies dites brèves et psychocorporelles. Je me suis ainsi spécialisée dans la sophrologie, dans l’hypnose et dans une pratique issue de l’EMDR (le RITMO®).

Aujourd’hui je suis très heureuse d’accompagner des enfants, adolescents et adultes vers plus de bien-être, d’autonomie, d’apaisement, d’énergie, de force interne et de bien-être en société.

Finalement, mon esprit cartésien découvre d’autres contrées ;=). Et j’adore trouver des solutions pour aider les autres à trouver leurs propres solutions!

Diplôme de Master 2 en psychologie clinique à l’Université Paris 8 (IED)

Formation de sophrologue à l’IFS (Institut de Formation à la Sophrologie)

Certification de Praticien en hypnose Ericksonienne, à l’ARCHE (Académie de Recherche et Connaissances en Hypnose Ericksonienne)

Certification Coach professionnel, à JBS école de coaching 

J’adhère aux codes de déontologie concernant mes pratiques professionnelles, notamment au code de déontologie des psychologues de mars 1996 actualisé en 2012 et au code de déontologie des sophrologues tel que proposé par la Chambre Syndicale de la Sophrologie.

En synthèse, les essentiels de ma posture déontologique sont:

  • le respect des personnes que j’accompagne
  • le respect de mes pratiques professionnelles telles qu’enseignées
  • La respect de mes compétences et de mes limites professionnelles (je réoriente si nécessaire)
  • Le respect des autres professionnels
  • Le respect d’une démarche de réactualisation de mes connaissances au fil du temps
Fermer le menu