Prendre rendez-vous en ligneDoctolib

La plupart du temps, les séances avec un psychologue libéral ne sont pas remboursées par la Sécurité Sociale. Cependant, des mutuelles proposent une prise en charge partielle ou totale d’un certain nombre de séances. N’hésitez pas à vous renseigner auprès de votre mutuelle.

De même, des séances en sophrologie, hypnose ou psychothérapie sont parfois prises en charge en partie par certaines mutuelles. La chambre syndicale de la sophrologie propose des exemples de mutuelles concernées sur son site.

Par ailleurs, l’Assurance Maladie des Bouches-du-Rhône expérimente le remboursement de la psychothérapie dans certaines conditions:

  • pour des patients entre 18 ans et 60 ans, affiliés au Régime Général dans le CPAM des Bouches du Rhône.
  • dont une psychothérapie est prescrite par leur médecin traitant
  • le psychologue clinicien (ou le psychothérapeute) doit être enregistré par l’ARS, volontaire et inscrit dans la démarche par la CPAM

Je suis conventionnée par l’Assurance Maladie. A ce titre, je réalise des consultations conventionnées prises en charge par l’Assurance Maladie dans les conditions énumérées précédemment. Pour cela, le patient doit apporter une attestation de prise en charge transmise par l’Assurance Maladie ET l’ordonnance du médecin généraliste.

  • Le/la psychologue clinicien(ne) accompagne des personnes en souffrance psychique et morale (difficultés relationnelles, mal-être…), présentant ou non un trouble psychopathologique.

Pour ce faire, il écoute tout d’abord les personnes qui le consultent, afin de bien comprendre leurs besoins et attentes. Il évalue et analyse chaque situation (dans ce cadre il peut réaliser des bilans psychologiques). En fonction de ce premier travail, il dispense une aide et/ou un soutien psychologique adaptés. L’objectif est d’aider les personnes à surmonter leurs difficultés, à mieux se comprendre et à devenir pleinement actrices de leur vie.

Les psychothérapies peuvent être très variées, en fonction de l’orientation, de la formation et des compétences du psychologue (thérapies cognitives et comportementales, thérapies familiales, thérapies psychanalytiques, thérapies méditatives, etc.). Ces thérapies peuvent mobiliser la parole, le corps et des matériels spécifiques (dessin, écriture, musique, etc.). Elles peuvent être réalisées sur de courtes périodes (thérapies brèves de quelques séances) ou être dispensées sur plusieurs mois ou années.

Le/la psychologue clinicien(ne) est titulaire d’un bac +5 : Master 2 en Psychologie clinique et Psychopathologie ou autre diplôme d’Etat reconnu.

  • Le psychiatre est un médecin. Pour obtenir le titre de docteur en médecine et la spécialité de psychiatre, il a réalisé des études de médecine complètes, comme tous les autres médecins généralistes et spécialistes, puis s’est spécialisé en psychiatrie et psychothérapie (internat en milieu hospitalier et ambulatoire / Centre Médico-Psychiatrique).

Les médecins peuvent réaliser un diagnostic médical et une prise en charge médicale spécialisée. Ils vont par exemple pouvoir prescrire des médicaments, ce que ne peuvent pas faire les psychologues. 

Le psychiatre est le spécialiste de la psychopathologie, des différentes maladies psychiatriques, des moyens diagnostiques et thérapeutiques à mettre en œuvre. Et en tant que médecin, les dimensions psychologiques de l’homme seront examinées également avec un regard somatique. Il peut également proposer ou initier des hospitalisations.

  • Le/la psychothérapeute est un médecin, un psychologue ou un autre professionnel habilité par l’ARS, dont les formations et expériences justifient la compétence en psychothérapie.
  • Nota:Le psychiatre est enregistré à l’Ordre des médecins. Les titres de psychologue et de psychothérapeute sont réglementés. Ces professionnels doivent être référencés sur le registre des ARS (Agences Régionales de la Santé).

Vous n’y êtes pas obligé! Bien évidemment, je vous encourage tout de même à libérer votre parole. Cela permet de communiquer, de se libérer de certains poids, de clarifier sa pensée… Mais la parole n’est pas le seul moyen de communiquer et de progresser dans son accompagnement! Vous pouvez écrire, dessiner, bouger… Le travail thérapeutique peut également se faire à un niveau inconscient (notamment en hypnose). Ces autres manières de communiquer et de se « soigner » sont essentiels quand la parole ne peut être présente. 

Dans la loi, le psychologue est soumis au secret professionnel par mission.

Concrètement un psychologue se doit de respecter le secret professionnel, ce qui est précisé dans le Code de Déontologie.

Oui, en hypnose vous restez conscient. Vous développez même une conscience stimulée par rapport à un état de conscience ordinaire. 

Non, le praticien en hypnose ou l’hypnothérapeute ne peut pas vous faire faire quelque chose que vous ne voulez pas. La technique de l’hypnose ericksonienne ne le permet pas!

Par ailleurs, au delà de la technique, les praticiens se doivent de s’engager dans une déontologie sérieuse, où le respect de la personne accompagnée est essentiel!

Fermer le menu